Voyages dans le temps : ce qu'en dit la Science

Relativité et paradoxes pour un bon mal de crâne !

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous :D

J’ai récemment écrit un article sur le voyage dans le temps pour une amie qui possède un blog littéraire, et je me disais que ça pourrait intéresser la communauté de ZdS, c’est pourquoi je vous propose cet article qui s’inspire du premier.

Cet article s’intéresse aux voyages dans le temps d’une manière très simple pour être compréhensible par tout le monde, y compris les "non-initiés" de la physique ( :lol: ), il y a donc surement des raccourcis que certains pros de la physique n’apprécieront pas trop, mais c’est pour le bien de la science ;). Si vous remarquez une erreur sur la partie scientifique (n’étant pas spécialiste de la question je peux m’être trompé) ou sur autre chose, merci de m’en informer, je corrigerai avec plaisir :)

Vous pourrez consulter la bêta ici  :

Merci à tous ;)

Édité par Delta_T

"Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" F. Rabelais

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Voici quelques remarques de ma première relecture

ou plus récemment avec Interstellar dans lequel un voyage dans le champ gravitationnel d’un trou noir coûte 23 ans aux astronautes.

On voyage tous dans le champ gravitationnel de trous noirs. En fait on est dans le champ gravitationnel de n’importe quel objet ayant une masse (ou de l’énergie). En revanche, l’intensité de ces champs varie avec la distance à ces objets.

C’est donc plutôt un voyage à proximité d’un trou noir qui leur coûte 23 ans par rapport à leurs amis sur Terre.

Mais que dit la Science de tous ces voyages dans le temps ? Ne défient-ils pas trop les lois de l’Univers pour être possibles ?

On voyage déjà tous dans le temps !

Quand on parle de voyage dans le temps, on parle en fait de deux types de voyages : les voyages dans le sens direct, c’est-à-dire du présent vers futur, et les voyages dans le sens rétrograde, c’est-à-dire du présent vers le passé. Vous allez d’ailleurs rapidement vous rendre compte que cette différence de sens n’est pas forcément si importante que ça, et que plusieurs théories permettent d’aller dans un sens comme dans l’autre.

Ah bah si. Il y a une énorme différence. Le voyage vers le passé n’a jamais été expérimenté.

Ainsi, tout « objet » est défini par quatre coordonnées : les trois coordonnées spatiales x,y,z et la coordonnée temporelle (tel jour, telle heure, telle année). Ces quatre dimensions correspondent à ce qu’on appelle l’espace-temps.

Approximatif. Mais j’imagine que c’est dans ce genre d’endroits qu’il faut savoir peser rigueur et vulgaire.

La deuxième idée principale est que les objets dont la masse est très importante (je ne parle pas du poids d’une vache mais de celui du Soleil par exemple) courbent l’espace-temps

C’est faux. N’importe quel objet avec une masse ou de l’énergie courbe l’espace-temps.

D’un point de vue temporel, cela signifie que le temps ne s’écoule plus de la même manière : en s’approchant de la courbure de l’espace-temps causée par cet objet, le temps s’écoule plus lentement par rapport à quelqu’un situé loin de cet objet

Terriblement mal dit. Le temps ne s’écoule pas différemment (d’ailleurs le temps ne s’écoule pas du tout). Ce sont les durées qui ont des mesures différentes.

Et bien, selon la relativité générale, il pourrait (notez le conditionnel)

En théorie, ces trous de ver peuvent être fabriqués, mais les technologies et les matériaux nécessaires à leur construction sont pour l’instant inconnus.

C’est hautement spéculatif. C’est quand même assez trompeur de faire une partie en faisant croire que c’est aussi bien compris que des effets relativistes près d’un trou noir.

Pour cela, il faudrait accélérer l’une des extrémités, car d’après la relativité restreinte (je vous passe les détails) plus un objet est accéléré et moins le temps s’écoule par rapport à ce qui l’entoure (à la vitesse de la lumière, le temps cesse de s’écouler). Prenons un exemple : on accélère, en 2017, une extrémité d’un trou de ver à la vitesse de la lumière, ce qui « fige » le temps de ce côté du trou de ver. Ainsi, en rentrant par l’extrémité stationnaire en 2050, à la sortie du trou de ver, nous sommes toujours en 2017 : nous avons donc remonté le temps ! De plus, si en 2017 on s’installe dans le vaisseau spatial qui accélère une des extrémités du trou de ver, que l’on attend un peu (notion d’ailleurs très étrange alors que le temps est figé…) et que l’on traverse le trou de ver, on arrivera… dans le futur !

Je sais pas où tu as trouvé ça. Mais je rigole toujours à pleins poumons quand je lis ce genre de commentaires pseudo-scientifiques.

en plus des défis techniques considérables (fabriquer un trou de ver, atteindre la vitesse de la lumière…)

Y a quand même plus qu’un défi technique à atteindre la vitesse de la lumière. C’est carrément impossible pour un objet ayant une masse non nulle.

ça voudrait dire que nous pourrions aller dans le passé (jusque-là tout va bien)

Nan jusque là, tout ne va pas bien. Imaginons que tu arrives à sortir de ton fameux trou de ver qui va à la vitesse de la lumière. Comment tu fais pour ralentir à une petite vitesse ? Il te faut une grande accélération et donc tu vas encore avoir dilatation des durées.

C’est donc même pas clair qu’avec ce trou de ver tu puisses remonter dans le temps.

En effet, il existe une manière « simple » de résoudre tous ces problèmes : les univers parallèles.

Ah bah oui c’est tout de suite beaucoup plus simple de répondre à une théorie fumeuse par une autre théorie encore plus fumeuse.

Un article sur la preuve mathématique de la possibilité de voyager dans le temps sur sciencepost.fr

Plutôt un article bullshit d’un journaliste scientifique qui a envie de faire du sensationnel sur pas grand chose. D’ailleurs y a pas la moindre explication de cette hypothétique preuve mathématique. Il faudrait se pencher sur le papier de physique en question, et j’ai pas le temps pour ça.


Bref. C’est mignon mais personnellement j’adhère pas du tout. Il y a un mélange de pseudo-physique avec du pseudo-romantisme, et ça donne rien de bon.

+2 -0
Auteur du sujet

Merci pour ce commentaire qui a l’avantage d’être clair. Mon article manque effectivement de rigueur au vu de ce que tu me dis, je vais donc le retravailler en profondeur.

Édité par Delta_T

"Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" F. Rabelais

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.