Controller LED 700ma 3w

Avec PWM et Arduino

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour tout le monde!!

J’ai une petite question pour vous! Je suis présentement sur un projet qui nécessite des leds 3w comme celle-ci:Image utilisateur

Pour ma par j’ai besoin de RGBW donc j’ai 4 leds et comme arduino envoi que 20mA sur ces pins j’ai besoin de trouver une solution pour controller mes LED avec arduino mais avec un courant externe.

voici la partie du circuit électrique de cette partie: Image utilisateur

j’ai trouvé ce contrôleur:http://www.cafr.ebay.ca/itm/251998350085

par contre, si j’ai à doubler ou à tripler mes leds j’aurais beaucoup trop d’espace utilisé par ce contrôleur. Voilà ma question:

Il y a t-il un autre moyen pour controler plusieurs led avec un ampérage de 700ma et avec PWM?

Merci de votre aide!

Édité par MadaQC

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

Salut !

Il y a t-il un autre moyen pour controler plusieurs led avec un ampérage de 700ma et avec PWM?

Oui, j’en connais au moins un, certains en connaîtront peut-être d’autres plus efficients.

Comme pour toute led, tu peux les contrôler avec un simple duo transistor / résistance aux spécifications requises. Pour 700mA, la plupart des transistors courant feront l’affaire. En revanche, et pour minimiser les pertes, il est préférable d’alimenter le tout avec une tension qui soit la plus proche possible de la tension d’alimentation des leds, afin que la tension à chuter par la résistance soit la plus faible possible (sinon, il faudra une résistance de puissance, et le rendement va chuter).

Si tu veux contrôler plusieurs de ces ensembles RGBW à l’unisson, tu peux aussi les mettre en série si ça te permet de te rapprocher de la tension d’alimentation. ;)

Sinon, mais par pure curiosité : il y a-t-il une raison qui t’a poussé à choisir trois leds séparées plutôt qu’une seule qui regroupe les trois ?

Bon courage pour ton projet !

rezemika

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -1

Salut :)

Les leds de puissance avec des transistors, c’est vraiment pas top (voir la partie sur l’alimentation des LED de puissance de cet artice de Sonelc). En gros, soit tu n’as pas la luminosité escompté, soit tu risques de cramer tes LED (au fait, refroidissement impératif).

Du coup, le contrôleur est plus qu’intéressant. Mais effectivement, tu es limité en nombre de LED (10 d’après ton lien, moyennant une alim 35V), à alimenter en série au fait et pas en parallèle comme sur ton schéma ;)

+1 -0

Tu fait référence à la partie LED de puissance et commande en logique TTL ? ?

Juste pour écarter tout risque de quiproquo, je parlais de contrôler la luminosité de la LED par PWM grâce à un transistor, par de réguler son alimentation avec celui-ci.

Oh, et je plussoie fortement pour ta remarque sur le refroidissement. À moins que les LEDs ne doivent rester allumées que quelques secondes, c’est en effet indispensable.

Édité par rezemika

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0
Auteur du sujet

Merci les gars de vos réponses c’est très apprécié.

Sinon, mais par pure curiosité : il y a-t-il une raison qui t’a poussé à choisir trois leds séparées plutôt qu’une seule qui regroupe les trois ?

rezemika

j’ai pris 3 lumières séparé car je passe la lumière par la suite dans une fibre optique et que j’ai besoin de beaucoup de lumen.

Pour ce qui est de la source d’énergie, j’ai un adapteur murale 5v 3A. Avec les transistors est-ce que je peux faire comme un potentiomètre (0 à 100%)? oui je vais mettre un répartiteur de chaleur.

Je ne sais pas pour le moment si j’ai besoin de doubler mes RGB (je dois test), si oui je vais devoir passer a un voltage à la source de 8V au minimum.

Merci de votre temps les gars!

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

Pour ce qui est de la source d’énergie, j’ai un adapteur murale 5v 3A. Avec les transistors est-ce que je peux faire comme un potentiomètre (0 à 100%)?

Absolument. :)

Il suffit pour cela de relier la sortie du potentiomètre à une entrée analogique d’Arduino, et de relier ses sorties PWM à tes transistors. Il existe même des circuits intégrés dédiés à cette tâche (j’ai trouvé celui-ci notamment). Mais ça dépend si tu veux contrôler une couleur par potentiomètre ou la luminosité globale. Dans ce cas, la solution de l’Arduino me semble plus simple, puisqu’il pourra pondérer ses sorties PWM selon plusieurs données (le potar pour la luminosité globale et les valeurs RGB des leds).

Dans l’absolu, tu peux aussi te servir du potentiomètre comme d’une résistance chutrice de tension, mais ce n’est pas spécialement conseillé quand on a des courants aussi forts. À moins de prendre un potentiomètre de puissance, mais ça provoquera des pertes.

Édité par rezemika

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0

Tu fait référence à la partie LED de puissance et commande en logique TTL ? ?

rezemika

Non, à la partie juste après LED de forte puissance (et très haute luminosité) qui explique la problématique de la tolérance des composants ;) Et j’avais effectivement mal compris ton propos. En gros, mon conseil c’est pas de résistance de limitation de courant avec des LED haute puissance. Mais pour la commande, passé par un transistor ne pose pas de soucis je pense, même si ça me semble inutile.

+1 -0
Auteur du sujet

Pour ce qui est de la source d’énergie, j’ai un adapteur murale 5v 3A. Avec les transistors est-ce que je peux faire comme un potentiomètre (0 à 100%)?

Absolument. :)

Il suffit pour cela de relier la sortie du potentiomètre à une entrée analogique d’Arduino, et de relier ses sorties PWM à tes transistors. Il existe même des circuits intégrés dédiés à cette tâche (j’ai trouvé celui-ci notamment). Mais ça dépend si tu veux contrôler une couleur par potentiomètre ou la luminosité globale. Dans ce cas, la solution de l’Arduino me semble plus simple, puisqu’il pourra pondérer ses sorties PWM selon plusieurs données (le potar pour la luminosité globale et les valeurs RGB des leds).

Dans l’absolu, tu peux aussi te servir du potentiomètre comme d’une résistance chutrice de tension, mais ce n’est pas spécialement conseillé quand on a des courants aussi forts. À moins de prendre un potentiomètre de puissance, mais ça provoquera des pertes.

rezemika

je penses qu’on décroche un peu du sujet. mais je voudrais faire comme lui: https://www.youtube.com/watch?v=wBdiZUmJPfI

je penses que je vais regarder ton module par contre il a l’air bien!

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

je penses qu’on décroche un peu du sujet. mais je voudrais faire comme lui: https://www.youtube.com/watch?v=wBdiZUmJPfI

Je vois, une variation automatique.

À titre informatif, on peut trouver des leds "simples" (comprendre, comme des leds de signalement) qui ont un système intégré réalisant un tel cycle. Il suffit de connecter l’anode et la cathode et ça tourne. Juste au cas où tu voudrais aussi réaliser la même chose à plus petite échelle… ;)

Pour une variation automatique de led de puissance, je crains que tu sois obligé de passer par un Arduino. Avec disons trois sorties PWM et une entrée analogique pour le potentiomètre de luminosité, il suffira d’y programmer une fonction donnant à un instant T la valeur de chaque sortie, et de pondérer ces valeurs selon la tension reçue sur l’entrée analogique.

Pour cette dernière fonction, je crois que tu devrait trouver ton bonheur avec la fonction map(). ;)

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0
Auteur du sujet

je penses qu’on décroche un peu du sujet. mais je voudrais faire comme lui: https://www.youtube.com/watch?v=wBdiZUmJPfI

Je vois, une variation automatique.

À titre informatif, on peut trouver des leds "simples" (comprendre, comme des leds de signalement) qui ont un système intégré réalisant un tel cycle. Il suffit de connecter l’anode et la cathode et ça tourne. Juste au cas où tu voudrais aussi réaliser la même chose à plus petite échelle… ;)

Pour une variation automatique de led de puissance, je crains que tu sois obligé de passer par un Arduino. Avec disons trois sorties PWM et une entrée analogique pour le potentiomètre de luminosité, il suffira d’y programmer une fonction donnant à un instant T la valeur de chaque sortie, et de pondérer ces valeurs selon la tension reçue sur l’entrée analogique.

Pour cette dernière fonction, je crois que tu devrait trouver ton bonheur avec la fonction map(). ;)

rezemika

si je récapitules:

Je devrais me trouver des transitors(1 pour chaque lumière) et comme dans la photo ci-dessous, la pin b devrait être connecté a une pin pwm de ma arduino.

Image utilisateur

et je ne suis pas trop sur de comprendre l’utilisation de l’entrée analogique? si je comprends bien, comme la tension peut-être instable faudrait que j’envoi un courant de mon adapteur mural à mon arduino pour connaitre la tension de celle pour ensuite l’envoyer avec un % de la tension(si je veux 50% de luminosité je dois envoyer tension * 50%) à ma pin pwm?

merci de ton aide

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je devrais me trouver des transitors(1 pour chaque lumière) et comme dans la photo ci-dessous, la pin b devrait être connecté a une pin pwm de ma arduino.

En effet. :)

et je ne suis pas trop sur de comprendre l’utilisation de l’entrée analogique? si je comprends bien, comme la tension peut-être instable faudrait que j’envoi un courant de mon adapteur mural à mon arduino pour connaitre la tension de celle pour ensuite l’envoyer avec un % de la tension(si je veux 50% de luminosité je dois envoyer tension * 50%) à ma pin pwm?

Pas exactement. À vrai dire, cette entrée ne servirait qu’à contrôler manuellement la luminosité globale du montage. En y connectant la sortie d’un potentiomètre monté en diviseur de tension (comme pour une LDR), tu aura en entrée une tension qui te servira de commande.

Par exemple, si tu as la tension nominale en entrée : luminosité à 100%. Si tu as la moitié de la tension d’alim (2.5V si l’Arduino est alimenté sous 5V par ex.) : luminosité à 50%. Etc.

Voilà à quoi pourrait ressembler la boucle loop() :

  1. s1 contient la valeur du cycle PWM de la sortie 1. Idem pour s2 et s3.
  2. Calcul de s1, s2 et s3 selon une fonction de ton choix (sinusoïde par exemple).
  3. Assignation de la valeur de l’entrée analogique dans a1.
  4. Pondération de s1, s2 et s3 selon la valeur de a1 (si a1=0, sx valent 0, si a1=1024, sx valent 512).
  5. Mise à jour des cycles PWM des broches idoines selon les valeurs de s1, s2 et s3.

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0
Auteur du sujet

j’ai vraiment besoin de gérer la luminosité global du système? je sais que ma source de courant est celle-ci:https://www.digikey.ca/product-detail/en/phihong-usa/PSC15A-050/993-1296-ND/5247140

et j’ai que besoin de gérer la luminosité de chaque led 1 par 1. Je ne sais pas si j’ai une connaissance manquante sur le domaine?

edit:

Voilà j’ai refait mon petit schéma pour qu’on puisse se comprendre. Pour le moment mon arduino a une source de courant différent que mes leds

Image utilisateur

Édité par MadaQC

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

Salut :)

Reprenons ton calcul pour L1 avec un composant parfait. Déjà, la puissance à dissiper dans la résistance est $P=1.2*.75=0.9W$ Donc, il faut une résistance 1W (et pas $1/4$ de Watt habituelle).

Voilà des résistances 1W http://www.gotronic.fr/cat-resistances-carbone-1-w-268.htm. Une résistance de 1.6 ohms, ça n’existe pas. Tu prend donc 1.8, ce qui fera donc $I=U/R=1.2/1.8=660mA$ (donc, moins de lumière).

Sauf que les composant n’étant pas parfait, tu as seulement $3.7V$ de chute de tension dans ta LED, et 1.7 ohm pour ta résistance. Ca fait donc $I=1.3/1.7=767mA$, soit, au dessus de l’intensité nominale de ta LED qui risque donc de cramer rapidement.

Donc, LED de puissance et résistance = mauvaise idée ;)

+2 -0
Auteur du sujet

Salut :)

Reprenons ton calcul pour L1 avec un composant parfait. Déjà, la puissance à dissiper dans la résistance est $P=1.2*.75=0.9W$ Donc, il faut une résistance 1W (et pas $1/4$ de Watt habituelle).

Voilà des résistances 1W http://www.gotronic.fr/cat-resistances-carbone-1-w-268.htm. Une résistance de 1.6 ohms, ça n’existe pas. Tu prend donc 1.8, ce qui fera donc $I=U/R=1.2/1.8=660mA$ (donc, moins de lumière).

Sauf que les composant n’étant pas parfait, tu as seulement $3.7V$ de chute de tension dans ta LED, et 1.7 ohm pour ta résistance. Ca fait donc $I=1.3/1.7=767mA$, soit, au dessus de l’intensité nominale de ta LED qui risque donc de cramer rapidement.

Donc, LED de puissance et résistance = mauvaise idée ;)

bendia

hoooooo!!! donc je serais mieux de mettre un autre transistor à la place des 4 resistances(1 seul transitor) pour réduire la tension. mais comme ils n’ont pas tous la même tension je ne perds pas trop?

ps: les resistance c’est des 2W

Édité par MadaQC

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

j’ai vraiment besoin de gérer la luminosité global du système?

Non non, je disais ça juste au cas où tel aurait été ton souhait. Pour le reste, bendia a déjà répondu bien mieux que je ne l’aurais fait. :)

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0
Auteur du sujet

J’ai un arduino qui est le controlleur. Mais quand tu parles de led de puissance et résistance= mauvaise idée, est-ce que je remplace mes résistances par un transistor pour gerer l’entrée de tension? Si oui je ne vais pas perdre de la puissance pour ma led blanche?

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Sur le papier, avec des composants parfaits, ton montage fonctionne (moyennant des résistances sur la base des transistor pour limiter le courant circulant dans la base).

Mais, en pratique, compte tenu de l’imperfection des composants, et du courant relativement important qui circule dans le montage, tu es obligé de prendre une marge de sécurité importante pour ne pas cramer tes LED (typiquement, pour L1, il faudrait prendre 2.2ohms, et donc un courant théorique autour de 550mA). Cette marge de sécurité va donc les faire travailler en dessous de leur courant nominal, ce qui limite donc leur luminosité (faudrait voir le datasheet de la LED pour avoir une idée de la luminosité par rapport au courant). Par ailleurs, la puissance dissipée dans la résistance est importante, et tu as donc un rendement très mauvais dans ton circuit (genre 1/3 de la consommation de ton circuit est utilisée par les résistances de limitation de courant).

Avec un driver du type de celui que tu donnes dans ton premier message, tu es certain d’avoir un courant de 700mA et donc, la luminosité maximale de ta LED, sans risque de la cramer (moyennant un bon refroidissement), quelques soit les imperfection de la tension de ton alim (imagine que ça soit 5.1V au lieu de 5V), et avec un rendement bien meilleur.

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Un condensateur lisserait les variations, mais en fait, on s’en fout en elle même de la tension. C’est juste que là vu le montage, elle influence le courant, et c’est ça qu’on cherche à fixer au plus près du courant nominal de ta LED :p

Voilà un petit article qui explique le problème et les montages qui peuvent le résoudre http://roboticus.org/electronique/28-led/52-controler-une-led-de-puissance.html

+1 -0
Auteur du sujet

wow merci pour l’article elle est vraiment intéressant!!!!

Merci beaucoup à Bendia et Rezemika c’est vraiment apprécié!!!

La culture, c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale. -Françoise Sagan

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte