Spectrométrie de masse

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

Je dois analyser plusieurs spectres de masses de molécules organiques comme entrainement pour un de mes cours et j'ai quelques questions. Prenons par exemple le spectre suivant (ESI, +H+).

Spectre de masse

Étant une molécule organique, je peux déduire que le pic majoritaire (M) à 150.05 Da est celui du C-12. Si on bouge au pic à 2 Da de plus (152.046 Da) on s'aperçoit qu'il est beaucoup plus petit et qu'on a une proportion d'environ 96 pour 4 ce qui est signe de souffre.

Si on agrandit sur le pic (M + 1) on voit ceci :

Zoom sur le pic M+1

Ce micro pic à 151.047 nous annonce la présence d'azote (6 mDa de différence avec le pic M+1) et l'autre à 151.049 confirme le souffre.

Cependant, je ne vois pas comment déterminer que l'on a de l'oxygène dans cette molécule. C'est bien le cas (le corrigé annonce C5H11NO2S) mais je ne vois aucun pic qui pourrait le confirmer.

Si jamais vous avez des techniques ou des astuces concernant l'analyse de spectres de masses, je suis preneur :D

Merci!

Édité par ZDS_M

+0 -0

Waw. Tu tires plus d'infos d'un spectre de masse que je n'en ai jamais tiré, donc je vais pas pouvoir t'aider. J'imagine que tu sais ce que tu fais, mais dire que des différences d'intensités t'indiquent de quel élément il s'agit, je t'avoue que j'avais jamais vu ça :o

Nous, les infos qu'on tirais d'un spectre de masse, c'était la masse molaire du composé et on se servais des intensités relatives pour avoir une indication sur les isotopes. Le problème, c'est que ça fait longtemps, je me souviens plus exactement comment ça allait.

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+1 -0
Auteur du sujet

Waw. Tu tires plus d'infos d'un spectre de masse que je n'en ai jamais tiré, donc je vais pas pouvoir t'aider. J'imagine que tu sais ce que tu fais, mais dire que des différences d'intensités t'indiquent de quel élément il s'agit, je t'avoue que j'avais jamais vu ça :o

Je t'avoue que j'applique "à la lettre" ce que mon prof donne en cours sans spécialement comprendre "pourquoi" mais je suppose que c'est empirique (même si ça me dérange un peu…).

Merci quand même! Si quelqu'un qui fait parfois un peu de masse passe par-là, ça m'intéresserait car je n'ai rien trouvé quant à l'oxygène sur internet. :(

+1 -0

Euuuuh $C_5H_{11}NO_2S$ j'y crois pas trop ou alors ton pic c'est MH+ (ionisation chimique je suppose ??). Edit : Si j'avais lu la première ligne … ><

C'est un spectre acquis ou simulé ? Les masses sont un peut décalées (+ 8 ou 9 m/z), mais la forme de la distribution ça colle avec la formule du corrigé. Problème d'étalonnage ?

Pour l'oxygène, il faut regarder du côté du M+2, le $^{18}O$ a une abondance de 0.20%, tu devrais trouver un petit pic à 152.063 m/z (152.071 à 072 avec le petit décalage). En général sinon, on regarde plutôt le reste du spectre pour l'oxygène, ça demande de connaitre les mécanismes de fragmentation et parfois de pouvoir changer les paramètre d'ionisation.

EDIT :

Je t'avoue que j'applique "à la lettre" ce que mon prof donne en cours sans spécialement comprendre "pourquoi" mais je suppose que c'est empirique (même si ça me dérange un peu…).

ZDS_M

Qu'est-ce que tu ne comprends pas dans ce cours ? l'utilisation des intensité pour émettre des hypothèses sur la présence de certains éléments ? ou l'utilisation des petit pics que tu trouve en zoomant autour du M+1 ?

Édité par Akio

Darn, the homo-linear impulse won’t morpho-recreate the whaled aero-replicator! We’ll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+0 -0

Bonjour à tous, J’avais une question concernant les spectres de masse des alcools.

Sur le spectre de masse d’un alcool primaire m/z=31 apparait à cause de la formation du fragment CH2OH ce qui est très intuitif. Pourquoi/comment est-il possible de voir le fragment 31 pour un alcool tertiaire et secondaire? Est ce une histoire de réarrangements des atomes H.

Merci pour votre aide.

+0 -0

Salut, ça aurait été bien de faire ton propre sujet plutôt que d’en déterrer un vieux de deux ans.

Pour voir ce genre de fragments, je suppose que tu parles d’un spectre obtenu après une ionisation par impact électronique, donc en plus on parle pas de la même technique qu’ici. Mais oui, il y a des mécanismes de réarrangement qui peuvent se mettre en place pendant l’ionisation, si plusieurs liaisons se cassent en même temps il y a des mécanismes concertés avec des états de transitions (cycliques souvent). Ces même réarrangement expliquent l’a perte d’un fragment neutre H2O pour les alcools par exemple.

Darn, the homo-linear impulse won’t morpho-recreate the whaled aero-replicator! We’ll have to inhibit the morvo-phased multi-detonator…

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte