Les rythmes circadiens et les maladies associées

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Malheureusement, ce tutoriel qui était en bêta a été supprimé par son auteur.

Afin de préparer une série de tutoriels et d'articles sur le sommeil, j'ai besoin de parler des rythmes circadiens dans un article/cours à part : c'est cet article que vous êtes en train de lire. J'ai envie de faire un truc très complet, très riche en informations : la moindre idée d'ajout est la bienvenue. Cependant, je tiens à garder un cours relativement facile à digérer et assez bien vulgarisé. J'attends essentiellement des remarques sur le fond, mais celles qui portent sur la forme sont aussi les bienvenues.

Édité par anonyme

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Bonjour,

J'ai envie de faire un truc très complet, très riche en informations : la moindre idée d'ajout est la bienvenue.

tu l'as

ependant, je tiens à garder un cours relativement facile à digérer et assez bien vulgarisé

tu es à des années lumière de l'avoir

Je ne parlerai pas de la vulgarisation dans ton tuto, n'ayant pas été capable d'en trouver la moindre trace.

Pour la "digestabilité", je vais te donner quelques indicateurs :

  • ton introduction ne cite le mot circadien qu'à la 4ème ou 5ème ligne sans pour autant qu'on ait eu droit à une mise en contexte qui pique la curiosité. En gros quand on arrive sur ton tuto on a un titre abscons "cycle circadien et maladies associées" (qui d'ailleurs me fait penser "tiens encore un listing" quand je le lis), pas de sous-titre, mais en plus on entre direct dans la définition scientifique du cycle circadien.
  • regarde la quantité de jargon que tu utilises ! tu utilises des noms de gènes, des noms de protéines mais… je ne vois aucun schéma de la manière dont la protéine intéragit avec les cellules ! On est en biologie, si tu veux vulgariser, il te faut au moins ça !
  • le plan en lui même : dire ce que c'est , puis lister les maladies est plus une forme de "prise de note" ou de "cours magistral" que de contenu vulgarisé. Il existe une multiplicité importante de plans pour amener doucement ce genre de terme. En biologie, de ce que j'ai pu souvent voir le favori est "pour comprendre ce que c'est, regardons un cas pathologique quand c'est en panne".
  • traduis les schéma au français quand c'est possible (cad que la licence ne te l'interdit pas).
  • c'est hyper dense ! on a des paragraphes de 4 ou 5 lignes minimum et pour avoir une vraie aération visuelle il faut attendre une moyenne de 3 paragraphes ! C'est trop. On perd le fil trop rapidement car en plus tu utilises du jargon avec lequel on n'a aucune familiarité. Je pense que ce n'est pas à toi que j'apprendrais les étapes de la mémorisation. Et pour suivre une phrase de bout en bout quand la moitié des mots sont des mots nouveaux c'est une gageure !
+2 -0
Auteur du sujet

Des schémas ont étés ajoutés, comme je comptais le faire au départ, histoire d'illustrer le mécanisme de l'horloge génétique. Logiquement, ces schémas devraient vraiment aider à comprendre certains passages. J'ai aussi reformulé les explications (elles contenaient une erreur assez fâcheuse).

Je compte essayer de prendre en compte les autres remarques d'artragis un peu plus tard, dans une version ultérieure de l'article. J'ai déjà tenté de modifier l'introduction de l'article, mais je ne pense pouvoir faire des miracles là-dessus.

le plan en lui même : dire ce que c'est , puis lister les maladies est plus une forme de "prise de note" ou de "cours magistral" que de contenu vulgarisé. Il existe une multiplicité importante de plans pour amener doucement ce genre de terme. En biologie, de ce que j'ai pu souvent voir le favori est "pour comprendre ce que c'est, regardons un cas pathologique quand c'est en panne".

Sauf que dans ce cas, je trouve que cela se marierait assez mal avec le sujet. Autant ça passerait dans mon cours de neurosciences, autant là j'aurais du mal à expliquer le fonctionnement de l'horloge moléculaire avec cette approche. Ou alors le cours gonflerait : il me faudrait rajouter des tas d'explications sur la découverte de chaque gène et des expériences qui y ont mené. Et ce serait vraiment indigeste. De plus, les cas pathologiques sont ni plus ni moins que les maladies que l'on voit à la fin du cours. Et autant pour certains animaux de laboratoire, on sait que ces maladies ont une cause bien précise, autant ce n'est pas le cas chez d'autres (dont l'humain).

Sinon, j'aimerais savoir quels sont les passages riches en jargon, que je vois si je peux les reformuler.

Édité par anonyme

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.