Propositions de sujets pour mon prochain article

Quel thème de l'économie voudriez vous voir aborder ?

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous !

Je voudrais publier régulièrement du contenu qui parle d'économie, et je voudrais vous demander votre avis pour savoir ce qui vous intéresse parmi les sujets que j'ai en stock !

L'idée est la suivante : Partir d'une question un peu étrange/provocatrice/stupide pour aborder par un exemple rigolo un concept clef de l'économie moderne, souvent associé aux travaux d'un prix Nobel. Puis montrer en quoi ces travaux sont utiles dans la vie de tous les jours et comment ils permettent de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Comme on ne peut pas ajouter un sondage, il faudra "voter" dans les commentaires, ça me donnera une idée de ce qui à le plus de succès et de vos envies.

Voici les différents titres et thèmes proposés :

  • "Comment éviter de se retrouver uniquement entre hommes dans une soirée libertine ?" : Il s'agit d'introduire les travaux du prix Nobel français Jean Tirole (2014) concernant ce qu'on appel les marchés bifaces. Ces marchés ont deux composantes, comme le payement par carte bancaire : il faut à la fois équiper les clients en cartes ET les commerçants en terminaux pour que ça fonctionne. L'exemple introductif concerne le marché de la rencontre : il faut environ autant d'hommes que de femmes pour organiser une soirée de rencontre où personne ne sera frustré.

  • "Pourquoi vous ne serez jamais amis avec Lady-Gaga même si vous êtes un chic type." : Il s'agit de présenter les travaux de Spence (Nobel d'économie aussi) sur la théorie du signal et de les introduire via un exemple tiré de la sociologie : comment se construit l'amitié et pourquoi on n'est souvent amis avec des gens qui nous ressemblent. Les travaux de Spence ont beaucoup d'application diverses, en particulier dans l'éducation ou l'économie du travail.

  • "Pourquoi vous ne pourrez jamais acheter Word et Excel séparément. " : Une introductions à ce qu'on appel la discrimination tarifaire, ou comment font les entreprises pour vous faire payer le plus possible quand elles en ont le pouvoir. Pas de Nobel associé à ça, mais une notion fondamentale de microéconomie qui permet parfois de mieux comprendre comment se comportent les entreprises.

  • "Vaut-il mieux mettre en avant les frites ou les haricots à la cantine ?" : Une introduction au problème dit de "choix de menu" qui concernent les limites de la rationalité des individus et qui ont une grande importance dans nos vies et dans l'économie moderne. L'idée est que selon la façon dont on nous présentes différentes options, notre réponse sera différente alors que pourtant les options sont les mêmes. Beaucoup d'implications liées, en particulier la façon de s'assurer ou d'épargner pour ses vieux jours.

Voilà, à vous de voter pour le sujet qui vous attire le plus ! N'hésitez pas à demander des précisions si un sujet vous semble un peu flou (n'en demandez pas trop non plus, qu'il me reste des choses à dire :p ).

Ps : j'ai d'autres sujets en stock, avec des titres aussi rigolo (du genre "devez vous menacer votre enfant de l'enfermer dans la cave quand vous n'avez pas de cave ?" mais qui sont plus spécialisés, demandent des prérequis en économie et ont un intêret pratique plus limités donc je ne les proposes pas pour l'instant, mon but étant pour l'instant de toucher les débutants et de faire découvrir l'économie.

Édité par Demandred

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+7 -7

Salut,

je voudrais vous demander votre avis pour savoir ce qui vous intéresse parmi les sujets que j'ai en stock !

Bah, comme tu veux, on peut pas juger de ce qu'on connait pas, surtout avant d'avoir lu quoi que ce soit.

L'équipe de validation est là pour valider le contenu (qualité, exactitude, adéquation avec la politique du site) mais les auteurs sont libres de faire ce qu'ils veulent. Personnellement l'économie est un domaine qui m'intéresse (même si je n'y connais pas grand chose), donc un peu de lecture sur le sujet n'est pas pour me déplaire.

Tant qu'à faire, pourquoi ne pas écrire sur tout ces sujets ? :)

N.B : l'idée des titres n'est pas mauvaise en soit, toutefois prend garde à jusqu'où peut aller la provocation, mêmes lorsqu'il s'agit de second degré certaines choses ne sont pas toujours acceptées.

+0 -0
Auteur du sujet

Tant qu'à faire, pourquoi ne pas écrire sur tout ces sujets ?

Je penses que c'est ce que je compte faire à terme, mais je me dis que quitte à le faire, autant demander aux gens ce qui les intéresse le plus ! ;)

prend garde à jusqu'où peut aller la provocation, mêmes lorsqu'il s'agit de second degré certaines choses ne sont pas toujours acceptées.

Cette fois, aucun titre provoquant, c'est à chaque fois en strict rapport avec le sujet. Par exemple le premier titre vient du fait que sans certains mécanismes de sélection les boites libertines se retrouveraient avec que des hommes et très peu de femmes. Rien de provoquant là dedans si ? :)

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+1 -1

Le dernier sujet fera certainement double emploi avec mon cours sur l'économie comportementale. A toi de voir si tu accepte parler de quelque chose qui sera certainement vu en détail dans une autre publication. Et attends-toi à avoir un paquet de retours de ma part en bêta, vu que je connais le sujet et que je sais où trouver des sources là-dessus. De plus, attends-toi à devoir écrire quelque chose de complètement différent de ce que tu aurais pensé sur le sujet une fois que j'aurais fait mes remarques…

Édité par anonyme

+2 -3

Est-il vraiment utile de te dire que le 1er sujet est un baril de poudre sur un conteneurs de nitroglycérine ?

Dans tous les cas, et en particulier dans le 4ème, prends garde à ne pas donner l'impression que les théories économiques donnent une vérité qu'il faut suivre quoiqu'il arrive. Je pense au dons d'organes dans le précédant, aux enjeux de santé public… En tant qu'expert, il faut donner le meilleur moyen d'atteindre un objectif sous contrainte. Il faut prendre garde à ne pas choisir l'objectif ou ignorer la contrainte. De plus, il vaut mieux éviter de mettre de l'économie partout. C'est vrai pour toute les disciplines.

Je pense, très sérieusement, que c'est un moyen efficace de rester rigoureux tout en évitant les polémiques.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Auteur du sujet

Le dernier sujet fera certainement double emploi avec mon cours sur l'économie comportementale.

Je ne savais pas que tu avais un cours en préparation sur le sujet ! Cela dit mon but est de présenter juste une théorie, et pas forcement l'économie comportementale en temps que telle. Donc selon ton travail il y à peut-être de la place pour deux !

attends-toi à devoir écrire quelque chose de complètement différent de ce que tu aurais pensé sur le sujet

Hum pourquoi cela ? Si tu veux on peut en discuter en mp et je peux te dire comment a priori j’aborderai le sujet.

Est-il vraiment utile de te dire que le 1er sujet est un baril de poudre sur un conteneurs de nitroglycérine

Je ne penses pas, contrairement à mon article publié où le titre était assez provocateur, là le titre aurait un lien direct et précis avec l'exemple d'introduction. L'idée de base était que si tu organises une soirée libertine sans contrainte, tu te retrouvera avec beaucoup d'hommes et peu de femmes. Ce qui engendre de la frustration chez les hommes (ils n'ont pas de partenaires) comme chez les femmes (elles sont trop demandées) et donc la soirée est raté. En pratique c'est pour ça que les soirées libertines demandent toujours de venir en couple, comme ça pas de problème de sexe ratio est tout le monde est content. Je ne penses pas que ça soit particulièrement polémique si ?^^ (sauf à avoir un jugement morale sur le libertinage mais ça c'est du ressort de chacun et ça ne me concerne pas.).

prends garde à ne pas donner l'impression que les théories économiques donnent une vérité qu'il faut suivre quoiqu'il arrive.

Loin de moi cette idée ! Le but n'est pas de présenter un sujet de façon exhaustive ou d'avoir une vision prescriptive. Il est simplement de faire découvrir la science économique aux gens et certains des raisonnements important à travers des exemples rigolos.

De plus, il vaut mieux éviter de mettre de l'économie partout. C'est vrai pour toute les disciplines.

C'est vrai que l'économie à une certaine tendance à l'impérialisme et marche sur les pieds de bandes de beaucoup d'autres disciplines (ce qui n'est toujours du goût de tout le monde). Mais sans vouloir entrer dans ce débat là, je crois qu'on peut avoir une approche pluridisciplinaire des choses et que je peux présenter une vision économique d'un sujet sans pour autant que ça soit la vérité incarnée ou un mode d'emploi exact à suivre !

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+0 -6

Salut,

J'ai lu ton premier article, je tiens à dire que j'ai trouvé ça intéressant et accessible (je n'y connais pas grand chose en éco)

Pour ce qui est des articles que tu proposes, ça a l'air passionnant, j'ai hâte de les lire. Les titres sont de mon point de vue amusants et accrocheurs. Bref, affaire à suivre :)

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en théorie tout se passe bien.

+1 -1

Je reformule. Si tu cherches les emmerdes, prends le 1er sujet.

Si ces gens sont vraiment libertins, ils coucheront entre hommes. Tadaaa ! Non, vraiment, il n'y a aucune chance pour que le 1er sujet ne dégénère pas dans les commentaires. Pour les autres, évite « l'impérialisme », comme tu le dis, et il ne devrait pas y avoir de problème.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -3

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

"Comment éviter de se retrouver uniquement entre homme dans une soirée libertine ?" : Il s'agit d'introduire les travaux du prix Nobel français Jean Tirole (2014) concernant ce qu'on appel les marchés bifaces. Ces marchés ont deux composantes, comme le payement par carte bancaire : il faut à la fois équiper les clients en cartes ET les commerçants en terminaux pour que ça fonctionne. L'exemple introductif concerne le marché de la rencontre : il faut environ autant d'hommes que de femmes pour organiser une soirée de rencontre où personne ne sera frustré.

le sujet sur les marchés biface est extrêmement intéressant car d'une certaine manière zds en est un "les auteurs et les lecteurs". Pour éviter un nouveau shitstorm sur le titre, je te propose "Pourquoi les femmes ne paient pas meetic?". Pas de sexiste là dedans, c'est la vérité, pas de "normalisation hétérophile" etc. Mais on reste dans un titre accrocheur. A toi de voir.

+5 -1
Auteur du sujet

Si ces gens sont vraiment libertins, ils coucheront entre hommes. Tadaaa ! Non, vraiment, il n'y a aucune chance pour que le 1er sujet ne dégénère pas dans les commentaires.

Le problème est que si les hommes couchent entre hommes alors le marché n'est plus biface et ça n'as pas grand intêret… Je penses qu'une personne non libertine et non hétéro pourrait comprendre l’intérêt de l'exemple et ne pas s'en offenser non ? (Je vois mal au passage de quoi on pourrait s’offenser…).

Pas de sexiste là dedans

Pour toi le titre actuel est sexiste et comporte une "normalisation hétérophile" ? En quoi ? J'avoue ne pas comprendre là. "Pourquoi les femmes ne paient pas meetic?" et tout autant une "normalisation hétérophile" (pour peu que cette expression ai un sens…) car le marché de la rencontre homo n'a aucun intêret vu qu'il n'est pas biface… Je penses qu'une personne homo doté d'un cerveau fonctionnel est capable de le comprendre sans se sentir offusquée non ?

Mais on reste dans un titre accrocheur.

Le but de mes titres est à chaque fois de crée un effet "wtf" chez le lecteur, pour qu'il se dise "c'est quoi ce truc, quel rapport entre cette question bizarre et l'économie". Et ainsi crée un effet "dramatique" lors de la résolution, quand le lecteur comprends le rapport entre le titre et la théorie économique. Il se dit alors "haaa c'est pour ça ! Pas bête !".

De plus je trouve très malsain tous ces débats autour de mes titres. Je me permet quand même quelques rappel élémentaires de logiques sur le sexisme et l'homophobie qui semblent nécessaires :

  • Être homophobe signifie "avoir peur des homos" et ne saurait être condamnable en soi . Si on détourne le sens du mot en "qui n'aime pas les homos", c'est pareil, chacun à le droit ne pas aimer les homosexuels comme on peut ne pas aimer les carottes. Ce qui est interdit et dangereux c'est d'être insultant, discriminant ou méprisant avec les homos pour la simple raisons qu'ils sont homo. Attention donc à ne pas tout mélanger et à taxer tout et n'importe quoi d'homophobe. Sinon on finit par tomber dans de procédés Stalinien où l’opposant était systématiquement taxé de bourgeois et d'ennemi du peuple. J'ai l'impression que il suffit de parler d'hétérosexualité pour voir des gens nous taxer d'homophobe.

  • Même remarque du coté des accusations de sexisme. Le sexisme c'est penser que l'homme est naturellement supérieur à la femme sans raison valable. Il ne viendrait à l'idée de personne par exemple de trouver sexiste l'affirmation "en moyenne les hommes sont plus grands que les femmes" (quoi que…). Dire "ma femme fait la vaisselle" par exemple n'a rien de sexiste. Ça veut dire que dans un cas particulier, une femme fait la vaisselle pour des raisons qui ne sont pas précisés. En déduire que l'auteur penses que toutes les femmes devraient faire la vaisselle par ce qu'elles y sont naturellement compétentes est une interprétation qui est à la charge du lecteur et non de l'auteur des propos. Pourtant dans 80% des cas de tels propos seraient vus comme "sexiste". Là aussi attention à ne pas déformer les propos des gens avec ses propres représentations pour y voir quelque chose qui n'est pas présent.

Je suis quelqu'un de trés attaché à la logique, la rationalité et au sens des mots, ainsi qu'à la liberté individuel (je préfère penser en temps qu'un individu qu'en temps qu'appartenance à un groupe). Je trouve cette tendance à voir de l'homophobie et du sexisme partout effarante pour l'intelligence et le débat critique. Essayons de mieux utiliser nos cerveaux et de lire ce qui disent vraiment les gens, au lieu de comprendre ce qu'on aimerait comprendre pour lancer des accusations sans fondements.

Voici en bonus un petit article sur la construction des opinons qui montre que les gens réagissent avant tout de façon émotionnelle et utilisent ensuite leur cerveau pour justifier a postériori leurs réactions. J'ai l'impression que c'est bien souvent le cas dés qu'on parle de sujet sensible comme l'homosexualité ou le sexisme : on interprète les propos de l'auteur et on réfléchit à justifier cette interprétation au lieu de se demander si on a bien compris les propos.

Édité par Demandred

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+6 -6

Effectivement, d'accord avec Demandred, je trouve ces débats ridicules. Si je fais un article "Pourquoi vous devriez faire du sport", j'exclus les tétraplégiques ? Je sis tétraplégiquophobe ?

Je te conseillerai de trouver un début de titre commun à tous tes articles, ça ferait une unité et constituerait une sorte de dossier, genre "Economie : pourquoi ceci cela…". On sait comme ça de quoi ça parle, et normalement ça devrait soulever moins de polémiques. Je pense que "Economie : pourquoi c'est à la femme de faire la vaisselle" est moins sujet à polémique que "Pourquoi c'est à la femme de faire la vaisselle" tout court, non ? Vu qu'on montre que c'est un sujet d'économie et non une opinion personnelle.

Auteur du sujet

C'est une bonne idée, clairement je cherche un moyen de ce genre pour crée une unité autour de mes articles ! Le problème est que les titres sont limités en caractères ce qui est assez contraignant.

Je pensais aussi à un tag spécial qui indiquerai sur chacun de mes articles qu'ils font partie d'une série d'articles qui suivent le même schéma. Au début de chaque article rappeler le principe de la série. Mais ça demanderais une certaine collaboration avec l'équipe de validation et pourrait aussi être vu comme du favoritisme. Mais c'est un truc qui me plairait bien à terme et sur lequel je réfléchit !

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+3 -2

Le problème n'est pas d'omettre les autres genres ou les autres sexualités. Là où tu es taxé de sexisme ou d'homophobie, c'est quand tu nies clairement leur existence. Tu considères que le genre masculin ou l'hétérosexualité sont la norme et qu'ils n'ont alors pas besoin d'être spécifiés.

Un titre comme « Comment éviter de se retrouver uniquement entre hommes dans une soirée libertine hétérosexuelle ? » lèverait pourtant toute ambiguïté.

Ensuite, tes propos n'ont pas été déformés, tu as clairement déclaré autre part sur le site que l'homosexualité n'était pas naturelle, et qu'il était normal que les femmes fassent la vaisselle plutôt que les hommes.

Édité par entwanne

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Un titre comme « Comment éviter de se retrouver uniquement entre hommes dans une soirée libertine hétérosexuelle ? » lèverait pourtant toute ambiguïté.

entwanne

Et pour mon exemple sur le sport, il faudrait préciser ""Pourquoi vous devriez faire du sport (pour ceux qui peuvent)" ??

« Comment éviter de se retrouver uniquement entre hommes dans une soirée libertine », c'est applicable à un contexte où les participants veulent éviter ça, ya aucune ambiguité.

Pour toi le titre actuel est sexiste et comporte une "normalisation hétérophile" ? En quoi ? J'avoue ne pas comprendre là. "Pourquoi les femmes ne paient pas meetic?" et tout autant une "normalisation hétérophile" (pour peu que cette expression ai un sens…) car le marché de la rencontre homo n'a aucun intêret vu qu'il n'est pas biface… Je penses qu'une personne homo doté d'un cerveau fonctionnel est capable de le comprendre sans se sentir offusquée non ?

Non, je ne suis pas brusqué par le titre actuel, je suis même légèrement amusé MAIS, il y aura toujours certaines personnes pour faire dire que c'est hétérocentré ou que sais-je.

Voici en bonus un petit article sur la construction des opinons qui montre que les gens réagissent avant tout de façon émotionnelle et utilisent ensuite leur cerveau pour justifier a postériori leurs réactions. J'ai l'impression que c'est bien souvent le cas dés qu'on parle de sujet sensible comme l'homosexualité ou le sexisme : on interprète les propos de l'auteur et on réfléchit à justifier cette interprétation au lieu de se demander si on a bien compris les propos.

On est d'accord. Mais nous on n'est pas là pour vendre. On est là pour partager dans une bonne ambiance. Je n'ai pas dit que ton titre allait être reffusé mais que je te conseillais d'en choisir un tout aussi accrocheur mais moins provocateur. Perso, le libertinisme est chez moi encore très lié à DSK et à l'affaire de viol qu'il a subi. Ton titre n'évoque pas le viol, n'en fait pas l'appologie, mais j'y ai pensé. Maintenant, imagine qu'on soit avec une personne qui soit effectivement émotive, se contentera-t-elle d'y penser?

ZDS n'est pas qu'un hébergeur, c'est aussi un éditeur, du coup nous sommes obligés d'y penser.

En bref, je votes pour un contenu sur ce thème, j'apprécie ton titre, mais je te propose de réfléchir à un titre moins provocateur.

+3 -1

Il me semble que c'est Nohar qui le spécifiait, mais ça dépend de ta cible. Sur un site de sport qui s'adresse aux valides, un titre qui ne mentionnerait pas les handicapés n'aurait rien d'étonnant. Sur un site comme ZDS, ouvert à tous, c'est juste se fermer inutilement à certains utilisateurs, et assez accusateur dans le cas de ton titre.

Mets-toi à la place d'une personne invalide, qui rencontrerait toute la journée des messages lui disant qu'elle devrait pratiquer tel ou tel sport. À la place d'une personne homosexuelle qui lirait partout que la sexualité normale est hétérosexuelle. À la place d'une femme à qui l'on répéterait sans cesse qu'elle devrait s'occuper de la vaisselle plutôt que de travailler, que là est son rôle.

Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais ces injonctions sont déjà monnaies courantes, et c'est pesant. Je trouverais dommage que la ligne éditoriale de Zds s'enfonce là-dedans.

EDIT : ah, et sinon, je suis vachement intéressé par les articles proposés par Demandred !

Je ne sais pas ce que vaut ce que je dis mais je le dis quand même.

Comme le fait remarquer Demandred, on fonctionne aux émotions. Encore une fois je n'y connais sans doute rien, mais comme on n'est pas des robots qui analysons de manière neutre, on n'a pas forcément conscience de comment on est influencé par tout l'implicite « dans l'air » (à l'échelle individuelle et encore moins à l'échelle collective). Par exemple, c'est peut-être évident mais mon ressentit principal est que la cible est très souvent les hommes quand je lis des trucs sur le forum. Je suis bien d'accord que l'on ne peut pas faire des phrases à ralonge pour inclure toutes les personnes (cf. entwanne), ou alors ça prend du temps de trouver la bonne tournure neutre (ou habitude) etc. et du coup on prend la personne moyenne du public réel (je suis un homme et ça m'est arrivé de lire des blogs destinés aux femmes, ça change… c'est étrange). Et puis la question ne s'arrête pas à une personne qui lit un truc avec un regard critique, mais à plein de gens qui s'influencent les unes les autres, avec plein de trucs indirects… Je ne suis pas compétent, mais je voulais dire que j'ai l'impression que le « débat » est un peu vide. J'ai rien à apporter.

@entwanne : Comme je ne sais pas qui exagère, personnellement, j'ai surtout envie de blâmer le langage qui est mal foutu… ^^

Ça me fait penser à ça : http://images.math.cnrs.fr/Au-commencement-etait-le-chiffre.html (personne rationnelle versus influence)

J'ai pas trop suivi, mais ça me rappelle aussi le programmeur moderne qui se conjugue aussi au féminin, etc.

PS : les +1/-1…

Édité par Couard anonyme

+0 -0

Tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais ces injonctions sont déjà monnaies courantes, et c'est pesant. Je trouverais dommage que la ligne éditoriale de Zds s'enfonce là-dedans.

entwanne

Injonctions ? Où est-ce qu'il y a le moindre ordre dans les titres de Demandred ?

Et puis sérieusement, ce genre de polémique me fatigue. Sachant que je suis asexuel et célibataire (ce qui me vaut aussi de nombreuses injonctions et incompréhensions de la part de mes quelques proches), je devrais être outré de cette injonction normative de l'ancien titre de son article. D'après vos dires, "Avez-vous choisi le bon conjoint ?" est clairement une injonction à rentrer dans la norme du couple qui nie totalement la possibilité de ne pas vouloir être en couple. De même, "Comment éviter de se retrouver uniquement entre homme dans une soirée libertine ?" considère que la norme est d'avoir une activité sexuelle, chose incompatible avec mon asexualité. Et pourtant, je ne vois aucun problème avec ces titres (ni avec les réactions de mes rares proches à propos de mon comportement, d'ailleurs), alors que je trouve assez insultantes les réactions outrées à propos de ces titres.

Personnellement, j'en ai marre de ceux qui voient des discriminations partout et se permettent de parler au nom des homo/trans/asexuels/… : ce sont ces personnes là qui considèrent que ces minorités sont différentes des autres, et que leur différence doit être exhibée, sublimée, que ces différences font ce qu'elles sont, que ne pas les mentionner est une négation de leur personne. C'est ces réactions, qui ramènent tout à nos différences, ne voient que l'homosexualité chez un homosexuel (pareil pour les autres minorités), qui sont réellement excluantes, négationistes, psychorigides, excluantes, et communautaristes.

Alors la prochaine fois que vous voulez faire vos chevaliers blancs, abstenez-vous si vous voulez réellement nous défendre. Merci d'avance !

Désolé d'avoir poussé mon coup de gueule ici, mais vu que le débat recommençait à prendre dans ce topic, je n'avais pas de meilleur endroit pour m'exprimer.

Édité par anonyme

+26 -6

Amen Mewtow.

Concernant les 4 propositions d'articles de Demandred, le 4ème m'a l'air bien tentant. En tous cas je trouve tes initiatives de rédiger de l'économie amusante vraiment bien. :)

Par respect pour les visiteurs de Zeste de Savoir, je m’engage à ne jamais effacer ce message.

+3 -0
Ce sujet est verrouillé.