Une leçon d'esprit critique pour bien s'informer dans les médias

À l'heure des théories du complots, fausses nouvelles ou erreurs médiatiques

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Tout le monde se secoue ! :D

J’ai commencé (il y a une minute) la rédaction d’un article au doux nom de « Une leçon d’esprit critique pour bien s’informer dans les médias » et j’ai pour objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limites pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l’adresse suivante :

Merci !

Ajout :

J’ai rédigé cet article dans le but d’essayer d’améliorer notre rapport à l’acquisition de nouvelles connaissances. L’objectif est d’être assez court et simple pour traiter les cas courants qui sont régulièrement présents dans l’actualité par exemple.

Je n’ai pas relu l’orthographe ou la grammaire, désolé en avance pour les fautes, mon intention est de savoir si ce genre d’article plaît, est pertinent, ce que je peux améliorer ou pas, si le style convient. Ou même si j’ai oublié du contenu essentiel. J’améliorerai le respect de notre belle langue par la suite.

Je n’ai hélas pas d’idées pour illustrer cet article. Je pense que ce serait bien d’avoir quelques images pour aérer mais je n’ai rien de pertinent à l’esprit. Je suis preneur d’idées.

Ensuite dans mes exemples, je voudrais des cas concrets comme j’ai pu le faire avec Greenpeace. Mais pour celui-là j’avais l’idée fraîche en tête et des liens, pour le reste c’est difficile de trouver un cas d’école quand on en cherche un à la main. Donc de même si vous avez des pistes, je suis preneur. :)

Merci pour vos éventuels retours !

Édité par Renault

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+8 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

Je fais d’abord quelques remarques au fil de l’eau et ensuite j’ai des commentaires plus généraux.


À la recherche de la source primaire

Il faudrait sûrement chercher un peu le meilleur exemple, mais il y a beaucoup d’articles de presse qui parlent d’études scientifiques et qui sont très approximatifs par excès de généralisation. Le domaine le plus touché étant probablement les études de psychologie et autres domaines de cette veine.

Qualité de la source

J’ai découvert que les contributeurs de Wikipédia maintenait un observatoire des sources à usage interne. On peut y trouver plein d’exemples sur les spécificités de certaines sources, qui peuvent les rendre douteuses dans certains cas. Par exemple :

Sputnik News
Site considéré comme relatant les positions de l’État russe. Les participants à la discussion ont estimé qu’elle était à éviter, ou le cas échéant qu’il fallait contextualiser son positionnement.

Observatoire des sources

La place de l’idéologie dans le traitement d’une information

Alors :

quant Marianne va régulièrement dénoncer la délinquance et l’immigration.

On parle du même Marianne ? Parce qu’avec une description comme ça, j’ai plutôt l’impression que tu parles de Valeurs Actuelles. :D

Faits contre opinions

Je ne suis pas du tout d’accord avec ça :

Après tout, il est en fait impossible de retranscrire un fait de manière neutre.

C’est en général possible, au prix parfois d’efforts importants. Le problème, c’est que c’est en général impossible d’en fournir une explication ou analyse neutre et que sans ça, c’est peu intéressant.

Tu nuances la phrase après, mais je trouve que la dire dessert un peu la suite. Effectivement, il y a toujours un mélange des deux, y compris dans des articles essentiellement factuels. Et ce mélange est parfois surtout de l’opinion comme dans un édito.

Exemple inventé et neutre :

"Les gendarmes et les manifestants se font face depuis des heures. Les manifestants lancent des projectiles variés aux gendarmes. Les manifestants crient et brandissent des pancartes, les gendarmes restent silencieux. Un gendarme lance une grenade vers les manifestants. Un manifestant ramasse la grenade. La grenade explose dans la main du manifestant. Le manifestant est envoyé à l’hôpital. L’équipe médicale ampute sa main."

Mais tout ça ne dit pas, pourquoi il y avait une manif, pourquoi ils étaient dans un face à face statique depuis des heures, pourquoi les manifestants lançaient des trucs sur les policiers, pourquoi des grenades étaient lancées aussi près des manifestants, pourquoi les gendarmes ont des grenades avec des explosifs dedans, pourquoi il a ramassé la grenade au lieu de s’en éloigner, pourquoi les médecins ont choisi d’amputer (plutôt que réparer par exemple).

Tu pourrais peut-être t’amuser à faire un exercice de style pour ce paragraphe et écrire un mini article neutre, un article un peu plus orienté, et carrément un édito autour d’un fait divers inventé.


Place aux commentaires plus généraux. J’ai malheureusement l’impression d’un catalogue un peu décousu, je pense que c’est assez facilement améliorable

J’essaie de restructurer pour moi et je fais le découpage suivant :

  • Partie 1 : Évaluer une source d’information
    • Évaluer la réalité des faits : "À la recherche de la source primaire" et "Qualité de la source". Autrement dit, répondre à la question : "réalité ou élucubration ?"
    • Évaluer la part d’opinion : "Faits contre opinions". Autrement dit, répondre à la question : "qu’est-ce qui est purement factuel et qu’est-ce qui est un avis ?"
    • Évaluer les intentions de l’auteur : "La place de l’idéologie". Autrement dit, répondre à la question "quelle est l’intention de l’auteur (informer, convaincre, défendre ses intérêts économiques, militer pour une cause, dénigrer un adversaire politique, etc.) ?"
  • Partie 2 : Utilisations abusives de la science qu’on retrouve habituellement

Franchement, j’ai l’impression que les deux parties sont tellement indépendantes qu’on pourrait les traiter dans deux articles distincts, et que leur juxtaposition me paraît artificielle. Ça te ferait deux leçons d’esprit critique au lieu d’une. ^^

Édité par Aabu

+3 -0
Auteur du sujet

Il faudrait sûrement chercher un peu le meilleur exemple, mais il y a beaucoup d’articles de presse qui parlent d’études scientifiques et qui sont très approximatifs par excès de généralisation. Le domaine le plus touché étant probablement les études de psychologie et autres domaines de cette veine.

Tu as sans doute raison.

Mon soucis pour les exemples c’est que je sais qu’il y en a plein, mais en ressortir un comme ça parce qu’on en cherche un ce n’est pas évident. Car évidemment je ne peux le faire que pour un article où je suis capable de comprendre aussi le texte d’origine.

J’ai découvert que les contributeurs de Wikipédia maintenait un observatoire des sources à usage interne. On peut y trouver plein d’exemples sur les spécificités de certaines sources, qui peuvent les rendre douteuses dans certains cas. Par exemple :

Intéressant, j’ignorais son existence. C’est vrai que j’ai oublié de traiter le cas des médias soutenus +/- par un État aussi. Je pense que je pointerais le lien dans l’article.

On parle du même Marianne ? Parce qu’avec une description comme ça, j’ai plutôt l’impression que tu parles de Valeurs Actuelles. :D

Alors tu as raison, j’ai mélangé les deux. :D

C’est en général possible, au prix parfois d’efforts importants. Le problème, c’est que c’est en général impossible d’en fournir une explication ou analyse neutre et que sans ça, c’est peu intéressant.

Là encore, je suis globalement d’accord, mais je nuancerais le fait que même en retranscrivant un fait, tu ajoute quand même de ton opinion souvent par inadvertance : choix du vocabulaire, la mise en emphase, les éléments évoqués et omis, etc. Je dirais plutôt qu’on peut assez facilement retranscrire un fait de manière factuelle mais c’est vraiment difficile d’être réellement neutre.

Mais je vois ce que tu veux dire, je verrais pour améliorer cet aspect.

Place aux commentaires plus généraux. J’ai malheureusement l’impression d’un catalogue un peu décousu, je pense que c’est assez facilement améliorable

J’ai essayé de faire des références à ce qui a été évoqué pour éviter cet écueil mais manifestement j’ai raté. Je vais réfléchir à ça.

Ton plan me semble être intéressant.

Franchement, j’ai l’impression que les deux parties sont tellement indépendantes qu’on pourrait les traiter dans deux articles distincts, et que leur juxtaposition me paraît artificielle. Ça te ferait deux leçons d’esprit critique au lieu d’une. ^^

Hum, je ne sais pas. Tu ferais deux articles ou un big tuto en deux chapitres ?

Les deux peuvent être traités indépendamment, je suis d’accord, mais ils sont liés par le fait que c’est lié aux médias et à la manière de récolter une information. Donc les avoir ensemble me paraît malgré tout logique en un sens.

Sinon question essentielle : est-ce qu’il te semble que j’ai oublié un aspect important du sujet ? Genre un ressort médiatique classique qui induit en erreur et qu’on devrait faire attention ?

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je dirais plutôt qu’on peut assez facilement retranscrire un fait de manière factuelle mais c’est vraiment difficile d’être réellement neutre.

Oui, c’est vrai. On fait toujours des choix à un moment donné, typiquement sur les éléments de contexte. Je sais que c’est souvent le cas dans les récits d’altercation police/manifestants.

Hum, je ne sais pas. Tu ferais deux articles ou un big tuto en deux chapitres ?

Intuitivement, j’aurai tendance à faire deux articles… Mais je n’ai pas d’avis définitif.

ils sont liés par le fait que c’est lié aux médias et à la manière de récolter une information.

Oui. Le truc, c’est que la première partie est très générale, mais que la deuxième partie ne s’intéresse qu’au cas particulier des informations scientifiques. Ça escamote plein d’autres biais sur d’autres types d’information.

Par exemple, tu as remarqué à quel point les reportages aux journaux télévisés français sont à Paris ? C’est parce que les journalistes vont au plus près. Tu as donc la rentrée des classes à Paris, le micro-trottoir à Paris, l’avis des taxis parisiens sur la réforme des taxis, l’avis des restaurateurs parisiens sur tel autre sujet, les reportages sur les grèves dans les gares parisiennes, etc.

Si tu développes ta première partie un peu plus et la deuxième pareil, je pense que tu as de quoi faire deux articles.

Sinon question essentielle : est-ce qu’il te semble que j’ai oublié un aspect important du sujet ? Genre un ressort médiatique classique qui induit en erreur et qu’on devrait faire attention ?

Je ne sais pas si ça rentrerait dans le cadre de ton article, mais parfois, les journalistes font ce qu’on pourrait appeler de la « neutralité abusive ».

Ça consiste à prendre un sujet et présenter les différents points de vue comme s’ils se valaient tous, indépendamment des arguments qui les étayent. Ça arrive tout le temps sur tous les sujets, mais c’est dur de s’en rendre compte qu’on ne connaît pas les faits.

Un cas extrême serait d’inviter deux personnes pour parler de leur avis sur la forme de la Terre. Un avancerait que la Terre est plate, l’autre que la Terre est ronde. Le journaliste a aucun moment ne mettra en lumière qu’un des deux avis n’est pas du tout étayé aussi solidement que l’autre.

+1 -0
Auteur du sujet

Oui. Le truc, c’est que la première partie est très générale, mais que la deuxième partie ne s’intéresse qu’au cas particulier des informations scientifiques. Ça escamote plein d’autres biais sur d’autres types d’information.

Car bien entendu le contenu scientifique je connais mieux. D’où la question de savoir ce dont j’ai oublié de parler pour éventuellement être plus complet. Si tu as d’autres exemples ou idées marquantes je suis preneur. :)

Par exemple, tu as remarqué à quel point les reportages aux journaux télévisés français sont à Paris ?

Oui, tout à fait.

Je vais essayer de creuser la question, merci.

Je ne sais pas si ça rentrerait dans le cadre de ton article, mais parfois, les journalistes font ce qu’on pourrait appeler de la « neutralité abusive ».

En fait, à la base je voulais en parler en guise de 3e parti à propos des défis qu’ont à relever les médias.

Le financement, temps d’antenne, les titres aguicheurs, et la question des débats pour / contre un truc où la position de l’un est tenu par un type lambda avec peu d’éléments pour l’étayer par rapport à l’autre camp…

Mais je me disais que cela ferait sans doute bizarre de parler de tout cela dans ce contexte. Mais manifestement c’est une erreur. Peut être que cela pourrait servir pour compléter la première partie.

Le dernier point (les débats avec une neutralité ridicule du journaliste) pourrait servir de lien du coup pour introduire la partie scientifique. Qu’en penses-tu ?

En tout cas je suis moyen chaud pour séparer l’article en deux étant donnés qu’ils ont un lien fort malgré tout. Mais si le contenu est trop gros et que cela te semble toujours bizarre de les juxtaposer ainsi, peut être qu’en faire un big tuto serait préférable.

Édité par Renault

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Le dernier point (les débats avec une neutralité ridicule du journaliste) pourrait servir de lien du coup pour introduire la partie scientifique. Qu’en penses-tu ?

C’est peut-être une bonne idée.

En fait, je me dis que tu pourrais orienter entièrement ton article autour des faits scientifiques, y compris la première partie. Cela voudrait dire parler de la qualité des sources primaires en science, des intentions des associations, journalistes, etc. Par exemple, le conflit qu’il peut y avoir entre valeurs religieuses et faits scientifiques.

Cela rendrait la seconde partie plus naturelle.

Ah, et je ne sais pas si ça rentre dans ton sujet, mais il y a un truc qui revient régulièrement : les "fausses oppositions". L’exemple typique (il y en a plus ou moins un dans l’article ci-dessous) est d’opposer volume et variation, comme si c’était contradictoire. "La France émet moins de CO2 électrique que l’Allemagne, elle est en meilleure position. - Certes mon cher, mais l’Allemagne diminue plus vite, donc c’est mieux l’Allemagne".


Sinon, je viens de voir cet article, qui est rempli d’exemples intéressants (bon, c’est sûr le nucléaire encore une fois…).

Citation d’une personne de Greenpeace :

C’est la diversification et la complémentarité des énergies renouvelables qui font leur force au niveau européen, plaide Alix Mazounie. Quand il y aura du vent au Nord, il y aura du soleil au Sud.

Ce qu’on appelle le foisonnement des énergies renouvelables est une idée préconçue fausse. L’hypothèse que les différentes régions d’Europe sont plus ou moins indépendantes au niveau du vent et du soleil est essentiellement fausse. Les phénomènes météorologiques principaux qui règlent l’ensoleillement et le vent sont à l’échelle européenne et donc tous les pays sont assez corrélés. On peut trouver des données, mais là je n’ai pas cherché.

Là, le journaliste met en opposition une affirmation fausse "le foisonnement des renouvelables permet d’avoir une production suffisante à tout instant" et une affirmation vraie "le nucléaire est pilotable". Sans chercher plus loin, donc l’article est trompeur sur ce point.

Autre exemple fallacieux :

"Le nucléaire est de plus en plus incompatible avec les risques environnementaux. Il y a la problématique de l’eau utilisée pour refroidir les réacteurs : les arrêts à cause de sa température vont devenir peu à peu la norme", complète Alix Mazounie de Greenpeace.

L’argument est à charge sur le nucléaire, mais concerne potentiellement toutes les énergies. La phrase "normale" serait de dire "la production d’énergie est de plus en plus incompatible avec les risques environnementaux". Les panneaux solaires craignent la chaleur (donc le réchauffement climatique), on ne sait pas opérer les barrages quand les fleuves sont à sec à cause de la sécheresse, et même les centrales fossiles utilisent du refroidissement. Si on veut de la biomasse, il faudrait la faire pousser, donc il faut de l’eau, etc.

Sans compter que "devenir peu à peu la norme" ne veut rien dire. :D

Enfin bref, je m’étends.


+1 -0
Auteur du sujet

En fait, je me dis que tu pourrais orienter entièrement ton article autour des faits scientifiques, y compris la première partie. Cela voudrait dire parler de la qualité des sources primaires en science, des intentions des associations, journalistes, etc. Par exemple, le conflit qu’il peut y avoir entre valeurs religieuses et faits scientifiques.

Hum c’est une idée. À la base je ne voulais pas pour être plus varié dans les sujets mais ça apporterait une certaine cohérence à l’ensemble.

Ah, et je ne sais pas si ça rentre dans ton sujet, mais il y a un truc qui revient régulièrement : les "fausses oppositions". L’exemple typique (il y en a plus ou moins un dans l’article ci-dessous) est d’opposer volume et variation, comme si c’était contradictoire. "La France émet moins de CO2 électrique que l’Allemagne, elle est en meilleure position. - Certes mon cher, mais l’Allemagne diminue plus vite, donc c’est mieux l’Allemagne".

Je n’ai pas lu (ou le souvenir du moins) d’articles où une telle position est soutenue de manière si claire donc je ne sais pas si c’est vraiment courant comme pratique.

Pour l’exemple Greenpeace, on pourrait en parler pendant des heures de leur communication, les exemples ne manquent pas.

J’aimerais éviter que l’article se concentre sur cette association et le nucléaire. :D

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l’adresse suivante :

Merci d’avance pour vos commentaires.

Ajout:

J’ai du coup remanié l’article en le complétant pas mal, j’espère que cela va dans le bon sens.

J’ai aussi ajouté une section pour évoquer ce qu’est la méthode scientifique, en gros résumé. Car beaucoup de biais ou de fantasmes autour de la science viennent de la non connaissance de ce processus, avec les avantages et inconvénients d’une telle méthode.

Édité par Renault

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Bien expliqué la partie méthode scientifique, tu n’es pas tombé dans le piège de décrire uniquement les sciences expérimentales, mais bien une définition qui englobe les autres sciences.

La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+0 -0

C’est bien mieux que le premier jet ! (Et je dis pas ça parce tu as suivi certains de mes commentaires :D ).

J’ai l’impression que ton article a encore besoin de se structurer encore un peu, mais peut-être à une échelle moins grande (les sous-sections, paragraphe, etc.). Et soigner les transitions, parce qu’il y a quand même beaucoup d’idées et tu parles de plein de choses !

En tout cas, je n’ai plus de choses flagrantes à commenter pour le moment.

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte