Rénovation d'un tableau électrique dans une maison individuelle

Départ d'incendie

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Hello tout le monde.

En remplaçant le chauffe-eau dans la maison familiale, j’ai du me rendre au tableau électrique, que j’ai ouvert. Et là 2 surprises, une souris, et un début d’incendie : https://photos.app.goo.gl/2J2fqAgeQWGva6uBA (attention, animal mort). Quand j’ai ouvert, ça arquait encore sur le peigne en bas.

Comme je ne suis pas électricien, j’ai demandé un devis. 1000 euros TTC.

Bon à vrai dire, je m’y attendais. En revanche, la rédaction du devis me fais douter de l’honnêteté de l’électricien :

Reprise du tableau électrique suite à un début d’incendie dû à une surtension Aprés analyse du tableau 1 inter diff est sous-dimensionné pour la protection des disjoncteurs

Puis plus loin :

  • Disjoncteur 1P+N 10A (x4)
  • Disjoncteur 1P+N 16A (x1)
  • Remplacement peigne de distribution (x1)
  • Remplacement d’un inter diff 25A 30mA par un inter diff 63A 30m

La surtension qui a créé l’incendie, on est d’accord. Le peigne était raccordé avec un câble 2,5 mm2, avec jusqu’à 50A dessus (5 disjoncteurs 10A). Honnêtement je suis surpris, mais je sais pas ce qu’il y avait derrière. Ou alors la surtension vient d’un court circuit au niveau du peigne… À noter que ma mère m’a indiqué avoir remonté le disjoncteur différentiel en entrée à plusieurs reprise les jours précédents.

Bref, ce qui me choque, c’est qu’un électricien puisse écrire qu’un interrupteur différentiel était sous dimensionné pour la protection des disjoncteurs. Sauf erreur de ma part, ça ne sert vraiment pas à protéger le matériel d’une surtension, mais uniquement les personnes (dans le cas d’un 30 mA). Il était sous-dimensionné, certes, mais en aucun cas c’était son rôle d’éviter un échauffement… C’était celui du disjoncteur différentiel en tête, ce qui c’est bien produit.

Ensuite, je trouve vraiment limite de ne remplacer que les 5 disjoncteurs brûlés, et de ne pas s’occuper de la ligne juste au-dessus qui a quand même bien jaunit, voir noircit…

Sur son devis, l’ensemble des pièces revient à 500 HT. J’ai fais quelques recherches, je peux remplacer l’ensemble des éléments du tableau pour le même prix, TTC, avec du Legrand. Pas juste 6 pièces.

Bref, je suis déçu par ce devis : 1000 euros, je pense que c’est le juste prix de la main d’oeuvre et des pièces pour remettre tout en bonne état. Mais faut équilibrer correctement, les pièces ne représentent pas grand chose dans ce coût, pas besoin de se cacher derrière pour faire passer la pilule.

Et l’analyse du tableau par un professionnel, ben… j’y crois pas.

Je vais donc demander à quelqu’un d’autre un devis, mais je voudrais aussi votre analyse sur la raison du départ de l’incendie. Je me demande si je ne ferai pas les travaux moi-même, en repartant de zéro. Je m’y connais un peu en électricité, même si ce n’est pas mon métier à la base. J’interviens tous les jours sur des machines en triphasé, avec à la fois des moteurs bien puissant et de l’électronique bien bien précise, j’ai des habilitations électriques pour intervenir sur des circuits sous tensions BT et une pour aller à proximité de HT.

La rénovation de ce tableau électrique, je suis capable de faire en sécurité, mais je ne suis pas certain de pouvoir le faire dans les règles de l’art (respecter toutes les normes en vigueur, ne pas tomber dans des pièges de débutant, etc.). Aussi je ne sais pas s’il est nécessaire de faire contrôler après par un professionnel, et comment l’assurance prendra en charge ?

Donc voilà, j’avais besoin de votre avis sur la question, à la fois les raisons, mais aussi sur la rénovation électrique en général.

Merci pour votre aide.

Édité par Fulbert

+0 -0

Les devis foireux à base de pièces surfacturées à mort, c’est hélas ultra courant, dans tous les domaines de l’artisanat. Si le total est réglo, c’est idiot mais ça ne sert pas à grand-chose de se battre, au pire faire remonter l’info. Il y a des professionnels qui acceptent de travailler avec des pièces que tu fournis, mais pas tous. Et en général ils mettent le vrai tarif horaire dans ce cas.

Avec tes habilitations tu es normalement capable de faire la réparation toi-même, en toute sécurité. Mais comme tu le dis, il y a les problèmes légaux et quelques astuces de métier qu’il reste intéressant de connaitre. Pour un appartement, même en tout électrique, si tu connais le régime de neutre (normalement TT en France) et les intensités des différents circuits avec les sections associées, il n’y a pas de surprise. La norme c’est aussi un DDR de 30 mA sur l’intégralité de l’installation.

(Je pars du principe que tu es en France, mais selon le pays ça peut changer pas mal !)

Le plus simple est sans doute que tu contactes directement ton assurance. Sachant que de toutes façons, passer par professionnel ne te garantit hélas pas que ça soit fait selon les règles de l’art – la vraie différence est que si ça crame par sa faute, c’est lui qui est responsable.

Édité par SpaceFox

Auteur du sujet

Merci du retour. Pour l’assurance, c’est pas évident de déclarer un sinistre (par exemple ma mère a appelé et a indiqué qu’il y avait une souris morte, ils ont répondu qu’ils ne prenaient pas en charge les dégâts des rongeurs… l’ont-ils notés ? Ce serait bête, car la pauvre n’est probablement pas responsable de l’incendie sous ses fesses :D ). En plus tout a été fait par mon père, par étapes (rajout de pièces, changement de destination de pièce, etc.) et avec peu de sous à l’époque, c’est un mélange des genres dans le tableau électrique (comme on le voit bien sur la photo).

Je suis bien en France.

Pour le professionnel, ça ne sera pas celui-là, je vois vraiment pas l’intérêt de raconter n’importe quoi dans un devis, de surfacturer des pièces pour se payer… C’est franchement pas valorisant pour son travail…

Si c’est moi, le plus pénible ça sera de faire du tri dans les lignes, de remettre au propre les bouts de câbles abîmés ou rongés, éventuellement retirer des lignes, vérifier leur calibrage lorsqu’il y a un boîtier de distribution ou un sous-tableau…

+0 -0

L’interrupteur différentiel doit être

  • soit supérieur au disjoncteur principal,
  • soit supérieur au à 1,5 fois la somme des circuits qu’il contrôle.

En effet, un interrupteur différentiel n’est pas un disjoncteur.
Il faut éviter une surintensité : il doit y avoir un disjoncteur qui le protège.
En pratique, avec 63A, on est tranquille.

Ensuite, il convient de comprendre la cause de l’incident.
C’est un peu facile d’invoquer '"une surtension", encore faut-il expliquer ce qui a pu la provoquer …
Je pense que la souris a grignoté des gaines isolantes, en particulier celle du câble d’antenne télé.
Puis elle est allée mourir un peu plus loin.
C’est probablement la cause de l’incident électrique.
Je n’aime pas du tout l’aspect des fils noircis : bien vérifier qu’il n’y a pas de risque de ce côté.
Au besoin, profiter des remplacements pour mettre en place une isolation supplémentaire.

A ta place, je ne contacterai certainement pas l’assurance.
L’assurance va te conseiller de faire faire la réparation par un professionnel.
Elle va te demander la réparation par un professionnel, et peut être même un certificat de CONSUEL. Elle va éventuellement noter une installation électrique à risque, et peut être dégager sa responsabilité.
Ce n’est pas ton intérêt de les contacter.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte