Quel format pour une série de tutos de musique

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Salut tout le monde,

Maintenant que j’ai une idée à peu près claire de ce que je veux faire en tuto, je suis à la recherche d’une mise en forme.
L’idée pour les tutos est de faire une série "comment faire de la musique pour [une atmosphère particulière]" du genre musique d’aventure, de noël, triste, inquiétante, …
Je n’ai pas vraiment de problème pour le contenu. Le problème, c’est qu’il y aura des notions pas trop simples (comprendre, il faut un peu d’habitude avec la musique pour bien comprendre), et je ne sais pas trop comment mettre ça en forme pour que ce soit attrayant.

Une idée que j’ai eu, c’est de mettre ça sous forme d’astuces avec des points hardcore pour ceux qui en veulent.

Par exemple, si je parle de mode dans de la musique plutôt triste, je vais faire un point sur le mineur, parler de la sensible en mineur, et puis faire un point hardcore en parlant du mode modal dorien.

Ce que je pourrais faire aussi, c’est créer un exemple de toutes pièces en partant des astuces que j’ai donné. Ca va faire du boulot, mais je pense que ça peut être cool.

Je fais appel à votre sens critique et à votre point de vue différent du mien pour mme dire ce que vous en pensez. Je suis preneur de tous types de suggestions/remarques/témoignages/idée/recette de gâteau au chocolat :)

+1 -0

Dans quelle mesure serait-il possible de commencer le tutoriel par une phase d’analyse d’une musique ayant une atmosphère particulière et en profiter pour introduire les concepts musicaux ?

Par exemple : "dans cette musique triste, on entend à 2m23 une sorte de longue complainte, en musique on parle de …".

Ce serait un peu similaire à ce que souhaite atteindre nohar ici.

+0 -0
Auteur du sujet

Je compte bien utiliser pléthore d’exemples, mais je n’ai pas envie de faire tout autour d’un en particulier, parce que :

  • avec plusieurs exemples de styles ou de compositeurs différents, on offre de la diversité au lecteur
  • trop exploiter un exemple peut faire plus "analyse spécifique" et non "techniques usuelles"

La structure serait plutôt (et je te rejoins sur ce coup) :

  • exemple introductif simple où l’on essaie de faire sentir (du verbe sentire en italien entendre :p) la notion
  • explication plus théorique de la notion
  • démonstration de la notion isolée (pas dans un morceau)
  • un exemple où la notion est plus difficile à repérer
  • éventuellement un mini-résumé avec la notion, les spécificités, quand l’utiliser etc.

Édité par Ryx

+2 -0

Clairement, dans mon tuto, je suis plutôt proche d’une analyse spécifique.

Je réfléchis à la possibilité de l’envisager comme une série, en variant les morceaux.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+0 -0
Auteur du sujet

Tant mieux, ça va offrir plus de diversité !
Reste plus qu’à s’y mettre.
Je pense que je vais tenter cette approche, et on verra bien si le résultat plaît ou pas.

+0 -0
Auteur du sujet

Petite question : est-ce qu’il y a moyen de délimiter une zone plutôt grande, de type bloc spécial, mais où l’on puisse écrire des choses normalement dedans, genre tableaux, inclure des images, …

+0 -0

Pas à ma connaissance. Enfin, en principe tout le markdown est interprété à l’intérieur d’un bloc, mais si la question c’est de savoir s’il existe une syntaxe pour se débarrasser des | en début de ligne, je ne pense pas.

I was a llama before it was cool

+0 -0
Auteur du sujet

Suite à un moment d’égarement hier où je me demandais comment résumer des notions facilement, j’ai fait ce truc :

carte_mineur
carte_mineur

Est-ce que le concept paraît utile ?

+0 -0

Est-ce que le concept paraît utile ?

Ryx

Ce pourrait être intéressant, à condition de mettre des liens ou des explications concises des éléments affichés. Typiquement, je ne comprends pas le baragouin (sans offense) des tons ou des sensibles résolues, du fait de mon impénétrable ignorance.

Très occupé ces temps-ci. Laissez un MP si besoin

+3 -0

Pour les tons, je pense que c’est la succession des intervalles qui permettent de créer le mode. Par exemple pour Do :

  • Do
  • Ré (Do + 1 ton)
  • Mi♭ (Ré + 1/2 ton)
  • Fa (Mi♭ + 1 ton)
  • Sol (Fa + 1 ton)
  • La♭ (Sol + 1/2 ton)
  • Si♭ (La♭ + 1 ton)
  • Do (Si♭ + 1 ton)

Par contre je crois qu’il y a une erreur dans la carte parce que cette gamme particulière est Do mineur naturel (ou "aéolien"). Pour le mode mineur mélodique, ce serait plutôt "1, 1/2, 1, 1, 1, 1, 1/2" (Do, Ré, Mi♭, Fa, Sol, La, Si).

Pour l’histoire de la sensible : par rapport au mode mineur naturel où le Si (l’avant dernière note du mode) est bémol, le Si est ici bécarre, il se situe juste un demi-ton en-dessous de la tonique, ce qui fait que lorsque la tonalité est bien installée, cette note tire très fort vers le Do, d’où son nom de "sensible". On s’attend à ce que cette tension soit résolue en enchaînant ce Si avec le Do qui le suit. Dans le mode mineur naturel, l’écart entre le Si♭ et le Do atténue cette tension : ça "tire" beaucoup moins.

Cependant, ces infos sont pratiquement les premières que l’on présente quand on définit les modes, du coup je suppose que la carte est là pour résumer le cours, donc je ne suis pas trop inquiet : il faut juste faire très attention à bien introduire le vocabulaire.

Par contre, l’appellation "triste vs. gai" me titille un petit peu. Je préfère la notion "clair vs. sombre", personnellement. Par exemple, je ne suis pas sûr qu’on puisse dire que le mode Lydien soit "plus joyeux" que le mode majeur, par contre il est sans conteste plus "lumineux". Ça a aussi le mérite de venir avec une règle de comparaison très logique : plus un mode a de bémols, plus il est sombre, plus un mode a de dièses, plus il est clair.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+2 -0
Auteur du sujet

Retour de vacances.
Exact pour le post précédent.
En fait, je vais plutôt faire quelques articles sur les notions de base, ça m’évitera de faire des rappels de 4km de long à chaque fois.
Je vais donc faire un article sur le majeur et le mineur, on en rediscutera là-bas.
Mais merci pour tous les commentaires, c’est très apprécié :)

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Je viens de trouver l’exemple parfait pour démontrer ce qu’est la sensible, y compris sans avoir la moindre connaissance musicale.

Voici un tout petit bout mélodie que n’importe qui dans le monde occidental a déjà entendu (une sorte de ba-dum tsss mélodique)…

… Oui, il manque une note !

Je suis certain que tout le monde achèvera mentalement cette phrase par un Do, alors qu’ici on termine sur le Si, un demi-ton en-dessous.

C’est ça la sensible, et plus généralement une tension. Terminer sur cette note est ultra-frustrant. On se sent pratiquement obligé de chanter le Do qui manque pour ne pas péter les plombs.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte