Licence CC BY

[Chroniques de l'Est] Les langues slaves

Quelques réflexions sur les langages slaves orientales.

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 3 minutes

Je ne suis ni linguiste ni professeur de langue, seulement un passionné qui aime apprendre et partager. Mes propos n’ont aucune valeur d’autorité ou de vérité absolue.

Quand on parle de langue slave, on pense bien souvent au russe. C’est en effet la langue dominante d’Europe de l’Est, la lingua franca, voire carrément la langue officielle dans certains pays (Biélorussie et Est ukrainien notamment). Mais le groupe des langues slaves orientales regroupent aussi l’ukrainien et le biélorusse. Dans ce billet, je vais parler de quelques petites choses sur ces langues sœurs.

Accent et écriture

Un des aspects un peu perturbant en russe, c’est que la place de l’accent dans un mot va changer la prononciation de certains lettres. Ainsi, le mot добро (bien) se prononce dabro (le r est roulé). On voit que le o non accentué se prononce presque comme un a (presque, ça n’est pas tout à fait un a mais bon, simplifions).

L’ukrainien ne se casse pas la tête, parce que les o se prononcent tous o, peu importe la position de l’accent. Le même mot en ukrainien se prononce donc dobro.

Et là vient le côté amusant : le biélorusse a, pour ce même mot, la prononciation du russe mais une écriture bien plus explicite puisque le son a est retranscrit par la lettre a. Ce mot s’écrit дабро et se prononce comme son équivalent russe.

Le biélorusse, de l’ukrainien prononcé à la russe

Qu’est-ce qui me permet de dire ça ? C’est que le biélorusse ressemble souvent plus à l’ukrainien dans son écriture et dans la forme de ses mots qu’au russe. Peut-être cela vient-il du fait que longtemps, l’ukrainien et le biélorusse ont été interdits au profit du russe, qui a été langue dominante et par là celle en contact avec les langues étrangères et donc plus à même d’être influencée.

Prenons l’exemple du mot commencement qui s’écrit начало en russe. L’accent étant sur le deuxième a, le o final se prononce lui aussi a. Le mot se lit ainsi : natchala. Traduisons-le maintenant en ukrainien : початок. On voit une certaine ressemblance mais le mot est déjà plus aussi proche que dans l’exemple précédent. Il se prononce potchatok.

Comme s’écrit-il en biélorusse ? Je vous le donne en mille : пачатак, prononcé patchatak. Une écriture très ressemblante à l’ukrainien mais un prononciation digne du russe.

La lettre г

La lettre г est sans doute l’une des plus distinctive entre le russe et l’ukrainien. Je vous invite à vous rendre sur Google Traduction pour entendre cette différence flagrante. D’ailleurs, les ukrainiens n’ayant pas l’habitude de parler russe couramment vont souvent instinctivement prononcer les mots à l’ukrainienne.

Notez la différence dans la traduction de parler en russe (говорить, prononcé à peu près gavaryt) et en ukrainien (говорити, prononcé hovoryty). Ici, le biélorusse s’écrira гаварыць et se prononcera havaryts. Vous voyez le mélange de la prononciation à l’ukrainienne avec l’accent à la russe ?

Mais le biélorusse est retors et ne manquera pas de vous piéger avec des mots comme ганак, qui signifie véranda mais qui se prononce avec un г russe. Compliqué, n’est-il pas ? :)

Ne vous inquiétez pas, le biélorusse prononce г quasiment exclusivement à l’ukrainienne, la prononciation russe étant utilisé pour les mots étrangers et une pincée de mots biélorusses.

Certains préconisent l’usage de la lettre ґ pour clairement distinguer les deux sons, comme c’est le cas en ukrainien. Cette lettre se prononce toujours gué, mais elle n’est pas officiellement utilisé en biélorusse et n’est utilisé que pour les mots étrangers en ukrainien. En bref, elle ne sert presque pas.

De l’usage de la langue

De part le rôle prédominant de la Russie au sein de l’Union Soviétique et dans la continuité de l’Empire Tsariste, le russe a été langue officielle de l’école, de l’administration, de l’armée, en bref, de la vie publique soviétique. Selon les époques, les autres langues du pays ont été au mieux vaguement ignorés, au pire férocement combattues.

Il est une distinction importante entre le biélorusse et l’ukrainien sous ce rapport que je me dois de vous faire. Si les deux langues ont du subir la pression du russe durant l’URSS, leur sort n’a pas été le même. Si l’ukrainien est resté bien vivant dans l’ouest du pays et continue aujourd’hui à être un signe de nationalisme et d’attache à l’Ukraine, le biélorusse a cédé sa place au russe dans bien des domaines. Quand bien même les deux langues sont officiellement utilisées en Ukraine et en Biélorussie respectivement, en pratique, la langue outrageusement dominante des aires urbaines de Biélorussie est le russe.

Cependant, même si le rapport de force au russe n’est pas le même, l’ukrainien et le biélorusse continue toujours aujourd’hui d’être utilisé en signe de patriotisme et d’opposition au gouvernement et/ou à sa politique pro-russe.



Voilà, c’est tout pour cette chronique de l’est. Mais on se reverra bientôt pour d’autres aventures. :)

7 commentaires

Owi, des langues slaves \o/ !

Une petite remarque : tu marques добро = bien, ce qui m’a interrogé, attendu que j’ai l’habitude d’utiliser хорошо… Y a-t-il une nuance de sens entre ces deux mots ?

90% of teens today would die if Facebook was completely destroyed. If you are one of the 10% that would be laughing, copy and paste this to your signature.

+0 -0

Faudrait que je fasse des recherches étymologiques dessus :D . Merci pour ta réponse !

90% of teens today would die if Facebook was completely destroyed. If you are one of the 10% that would be laughing, copy and paste this to your signature.

+1 -0

Je vais demander à une russe native, sans doute pourra t-elle nous éclairer. :)

informaticienzero

J’allais faire la même chose demain ^^

90% of teens today would die if Facebook was completely destroyed. If you are one of the 10% that would be laughing, copy and paste this to your signature.

+0 -0

De part le rôle prédominant de la Russie au sein de l’Union Soviétique et dans la continuité de l’Empire Tsariste, le russe a été langue officielle de l’école, de l’administration, de l’armée, en bref, de la vie publique soviétique.

Langue enseignée à l’école, oui. Je n’ai pas vérifié, mais je ne pense pas que le russe a remplacé l’allemand en RDA dans la vie publique du temps de l’union soviétique, en revanche. Après tu te restreins peut-être à la Biélorussie et à l’Ukraine ?

Édité par Arlequin

+0 -0

Attention, je parle bien des républiques de l’Union Soviétique (Ukraine et Biélorussie inclues donc), pas les alliés du Pacte de Varsovie (Pologne, Tchécoslovaquie, RDA, etc) qui eux ont eu leur propre langue officielle dans leur vie de tous les jours.

Après, le russe a été un peu la langue imposée à l’école dans ces pays comme l’anglais pour chez nous.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte